Video is not available!

Background with hexagons
Background with hexagons

Le Metaverse: de quoi s’agit-il ?

1 décembre 2021

what is the metaverse?
Vincent Rolinat

Vincent Rolinat

Membre de la DAO

Le metaverse est un sujet de conversation brûlant ces derniers temps, mais il est toujours difficile d'en connaître les tenants et les aboutissants, tant ses contours sont flous. Alors, décomposons-le ! 

Dans cet article, nous allons passer en revue les principes fondamentaux du Metaverse, ses utilisations actuelles et potentielles, ainsi que certains points d'inquiétude à prendre en compte.

Nous nous pencherons également sur les raisons de l'engouement récent autour de ce sujet, et bien sûr, sur ses liens avec le monde des cryptomonnaies et de la blockchain.

La définition du Metaverse

Il n'existe actuellement aucune définition universellement acceptée d'un véritable "Metaverse", si ce n'est qu'il pourrait être un successeur plus sophistiqué d'Internet. Il pourrait être défini comme un univers virtuel doté d'une économie fonctionnelle dans laquelle toute la vie numérique est interconnectée. Bien sûr, la définition n'est pas simple car personne ne sait exactement quelle forme il prendra.

L'un des fondements essentiels du metaverse est l'interopérabilité. En effet, les utilisateurs doivent pouvoir passer d'un bout à l'autre du metaverse tout en conservant leur avatar et leurs actifs virtuels. Quelle que soit la marque de l'appareil de l'utilisateur, chacun doit pouvoir accéder à un metaverse commun. Dans cet espace virtuel, les différentes régions peuvent contenir des espaces sociaux, des jeux, ou autres, et seront persistantes, ce qui signifie que l'activité se déroule en temps réel. Le metaverse est également connecté à la réalité physique par le biais de dispositifs de réalité augmentée ou mixte.

A quoi pourrait servir le Metaverse ?

Le concept de metaverse étant relativement nouveau, de nombreux cas d'utilisation se présenteront à l'avenir. Cependant, certains usages très prometteurs sont déjà à l'étude comme assister à un concert virtuel, faire un voyage en ligne, regarder ou créer des œuvres d'art, essayer ou acheter des vêtements numériques... C'est également du côté des jeux vidéo et des services de coachs sportifs virtuels que l'on trouvera des applications.

Le metaverse pourrait également changer la donne pour le travail à domicile dans le contexte de la pandémie de coronavirus. Au lieu de voir leurs collègues sur un écran d'appel vidéo, les employés pourraient les rejoindre dans un bureau virtuel. L'un des principaux avantages du metaverse est censé être la "présence", c'est-à-dire le sentiment de s'engager physiquement dans des lieux et des personnages au lieu de les regarder à travers une fenêtre. Réunir ses collègues autour d'une table virtuelle peut sembler plus naturel pour certaines personnes que de regarder une vidéo Zoom.

Toujours dans le domaine du travail, la formation aux métiers manuels ou dangereux pourrait être facilitée par des simulations très réalistes, tout comme certaines opérations (comme la maintenance) pourraient être renforcées par des dispositifs de réalité augmentée.

Une interprétation intéressante du metaverse est fournie par le livre Ready Player One d'Ernest Cline (et l'adaptation cinématographique de Steven Spielberg), dans lequel il nous donne une vision de ce qu'il pourrait devenir avec ses utilisations potentielles et ses limites.

 

Aurons-nous besoin de dispositifs spéciaux pour utiliser le Metaverse ?

Le metaverse est un monde virtuel. Il est donc essentiel de disposer d'un appareil qui vous permette d'y accéder. Les casques de réalité virtuelle comme l'Oculus Quest 2 par exemple (propriété de Facebook) sont actuellement les plus populaires et permettent de s'immerger dans des mondes virtuels. La réalité augmentée (superposition d'objets virtuels dans notre environnement) est également utile pour interagir avec le metaverse et, par conséquent, des lunettes spéciales seront nécessaires. Désormais, certains casques combinent les deux technologies comme par exemple le casque de réalité mixte français, le Lynx R-1.

Il s'agit de technologies relativement nouvelles qui s'améliorent très rapidement. Il est évident que dans quelques années, les dispositifs disponibles seront bien meilleurs que les dispositifs actuels. Certains observateurs soulignent d'ailleurs que les interfaces cerveau-machine, telles que celles développées par la société "Neuralink" d'Elon Musk, pourraient également jouer un rôle dans l'avenir du metaverse.

Dans Ready Player One, les utilisateurs enfilent, en plus de leur casque, une combinaison et des gants haptiques pour se déplacer dans des mondes virtuels et sentir le virtuel sur leur corps ou les objets avec leur main. Cela peut sembler futuriste, mais cela existe déjà ! Des entreprises comme Teslasuit ont par exemple développé, depuis un certain temps, une veste à retour haptique permettant aux utilisateurs de ressentir physiquement différentes sensations. Des gants permettant à l'utilisateur d'avoir la sensation de saisir des objets virtuels existent également. Certains accessoires vont plus loin en ajoutant d'autres sens à la vision et à l'audition, comme les odeurs. Des recherches sont même menées sur le goût.

Dans Ready Player One, les utilisateurs utilisent également une sorte de tapis roulant pour se déplacer dans les mondes virtuels. Cette technologie existe aussi ! Il ne fait aucun doute qu'avec le développement du metaverse, ces accessoires donnant une sensation d'immersion toujours plus complète vont s'améliorer et d'autres accessoires seront très probablement développés.

Quel est le lien entre le Metaverse et les cryptomonnaies ?

There is no doubt that 3D modelling and man-machine interfaces are essential to the development of a virtual world, but they do not cover all aspects of life necessary for the emergence of the metaverse. Cryptocurrency can provide other key elements required, such as:

  • Transferts de valeur - Le metaverse aura besoin d'un moyen de transférer de la valeur en toute sécurité et en toute confiance. Les monnaies de jeu dans les jeux multijoueurs sont moins sûres que les cryptomonnaies sur une blockchain. Si les utilisateurs passent beaucoup de temps dans le metaverse et y gagnent même de l'argent, ils auront besoin d'une monnaie fiable.
  • Preuve numérique de propriété - En détenant un portefeuille cryptographique, ou wallet, avec accès à vos clés privées ou lié à un service KYC, vous pouvez prouver instantanément la propriété d'une activité ou d'un actif sur la blockchain. Un wallet est l'une des méthodes les plus sûres et les plus solides pour établir une identité numérique et une preuve de propriété.
  • Collection numérique - Tout comme nous pouvons établir qui possède quelque chose, nous pouvons également montrer qu'un objet est original et unique. Pour un metaverse qui cherche à intégrer davantage d'activités du monde réel, c'est important. Avec les NFT, nous pouvons créer des objets qui sont 100% uniques et ne peuvent jamais être reproduits exactement ou contrefaits. Une blockchain peut également représenter la propriété d'objets physiques. 
  • Gouvernance - La possibilité de contrôler les règles de votre interaction avec le metaverse devrait également être importante pour les utilisateurs. Dans la vie réelle, nous pouvons avoir des droits de vote dans les entreprises et élire des dirigeants et des gouvernements. Le metaverse aura également besoin de moyens pour mettre en œuvre une gouvernance équitable, et la blockchain est déjà un moyen éprouvé de le faire.
  • Interoperabilité - La technologie blockchain améliore continuellement la compatibilité entre les différentes plateformes. Des projets tels que Polkadot et Avalanche permettent de créer des blockchains personnalisées qui peuvent interagir les unes avec les autres. Un metaverse unique devra connecter plusieurs projets, et la technologie blockchain a déjà des solutions pour cela. 
     
  • Lien avec le monde physique - Le metaverse devra également être capable d'intégrer les données du monde physique, ce que des projets cryptographiques de type Oracle comme Chainlink ou The Graph peuvent faire de manière fiable et sécurisée en raison de leur nature décentralisée.

Ainsi, la technologie des cryptomonnaies semble s'adapter parfaitement au metaverse. De plus, l'intérêt croissant pour les NFT donne une petite idée de l'économie potentielle de cet univers virtuel persistant. Ils permettent aux utilisateurs d'authentifier l'achat d'un bien numérique (une image, une vidéo ou de la musique, mais peut-être bientôt des vêtements, une voiture, une maison virtuelle ou d'autres accessoires virtuels). Cela pourrait conduire à l'émergence d'une véritable économie virtuelle autosuffisante avec des personnes vendant des biens numériques par l'intermédiaire des metaverse, ou des collectionneurs, des vendeurs...

 

Pourquoi cet engouement soudain et comment Facebook/Meta est-il impliqué ?

Les mondes numériques et la réalité augmentée sont à la mode toutes les quelques années, puis l'engouement s'estompe.

Cependant, le metaverse suscite beaucoup d'enthousiasme parmi les investisseurs fortunés et les grandes entreprises technologiques, et personne ne veut être laissé de côté s'il s'avère être l'avenir de l'internet.

On a également l'impression que, pour la première fois, la technologie est sur le point d'arriver, les progrès réalisés dans le domaine des jeux et de la connectivité en réalité virtuelle étant proches de ce qui pourrait être nécessaire.

Dans ce contexte, le groupe Facebook a été rebaptisé groupe Meta le 28 octobre 2021, avec le but de concentrer son activité autour du metaverse. C'est cette annonce qui a déclenché l'engouement actuel.

Mark Zuckerberg mise beaucoup sur ce qu'il considère comme la prochaine génération d'Internet, car il estime qu'il s'agira d'un élément important de l'économie numérique. Il est vrai que le potentiel de cette technologie semble très important à long terme. Cependant, certains critiques se demandent si ce pivot potentiel n'est pas un effort pour détourner l'attention des crises auxquelles l'entreprise est confrontée, notamment les actions antitrust aux États-Unis, les témoignages d'anciens employés alléguant des abus, les problèmes de taxes en Europe et les préoccupations concernant sa gestion de la désinformation.

Le groupe Meta affirme en 2021 compter plus de 2,85 milliards d'utilisateurs actifs mensuels. Le développement du metaverse repose sur ce constat: si autant de personnes rejoignaient le metaverse, l'expérience de réalité virtuelle interactive serait immense et n'aurait aucune limite. Mais avant que ce rêve ne devienne réalité, il y a de nombreuses barrières à franchir (développement de la technologie, meilleure connectivité dans le monde, plus grand pouvoir d'achat...).

Pour développer le metaverse, Meta entend investir massivement. Mark Zuckerberg a indiqué que son entreprise allait dépenser pas moins de 10 milliards de dollars, dès cette année, pour développer son projet de mondes virtuels. Un montant qui devrait augmenter dans les années à venir.

Le patron du géant des réseaux sociaux a également indiqué qu'il comptait embaucher pas moins de 10 000 employés en Europe pour développer ce projet qui sera mené par le laboratoire de réalité virtuelle et de réalité augmentée, Facebook Reality Labs.

Cependant, malgré son habitude de racheter des entreprises rivales, Meta affirme que le metaverse "ne sera pas construit du jour au lendemain par une seule entreprise" et a promis de collaborer. Il est difficile de savoir de quoi seront faites ces futures collaborations, mais ce qui est sûr, c'est que d'autres entreprises travaillent actuellement sur le metaverse, notamment Microsoft et le fabricant de puces Nvidia.

Les sociétés de jeux vidéo jouent également un rôle de premier plan. Epic Games, la société à l'origine du célèbre jeu vidéo Fortnite, par exemple, a levé un milliard de dollars auprès d'investisseurs pour l'aider dans ses projets à long terme de construction du metaverse. La plateforme de jeux Roblox est un autre acteur majeur, présentant sa vision du metaverse comme un lieu où "les gens peuvent se réunir au sein de millions d'expériences 3D pour apprendre, travailler, jouer, créer et socialiser".

Les marques grand public tentent également de suivre la tendance. La maison de mode italienne Gucci a collaboré avec Roblox en juin pour vendre une collection d'accessoires exclusivement numériques. Coca-Cola et Clinique ont vendu des jetons numériques présentés comme un tremplin vers le metaverse.

Bien entendu, de nombreux projets et sociétés de cryptomonnaies sont liés au metaverse, et certains profitent de cet engouement soudain. Parmi eux, on peut citer Enjin, Decentraland, Sandbox, Audius

 

Devons-nous nous inquiéter du Metaverse ?

Si le concept est beau sur le papier, le metaverse pourrait être désastreux pour certaines personnes. En effet, évoluer dans des mondes virtuels avec un avatar est une forme de dépersonnalisation. L'utilisateur adopte une autre identité et une autre forme. En choisissant un avatar qui nous plaît comme s'il s'agissait de notre corps physique, en se socialisant à partir de cet avatar et en ayant une deuxième vie virtuelle, certains utilisateurs pourraient souffrir de problèmes d'estime de soi lors de leur retour dans le monde réel.

Le retour à la vie réelle, avec un corps que l'on n'aime pas, avec les difficultés de la vie quotidienne, pourrait être un dur retour à la réalité. Le besoin de retourner dans ces mondes virtuels, où nous sommes une autre personne, pourrait être plus fort à chaque fois. A l'instar des dénonciateurs qui parlent des problèmes d'estime de soi liés aux réseaux sociaux, les effets du metaverse sur les enfants, les adolescents et les adultes pourraient être encore plus forts. L'effet addictif de cette technologie devrait également être étudié. D'autres dangers du metaverse sont pointés du doigt comme des problèmes de santé physique, de dépendance ou de "refuge émotionnel".

Certains observateurs soulignent également le fait que le metaverse pourrait être entre les mains de quelques multinationales particulièrement avides de profits et très peu concernées par le sujet des données personnelles. Elles pourraient ainsi avoir un accès encore plus grand à nos vies. A ce sujet, certaines initiatives décentralisées issues du monde cryptographique pourraient faire partie de la solution.

Ainsi, comme toute avancée technologique et malgré les belles perspectives, il est essentiel de réfléchir le plus tôt possible aux impacts néfastes qui pourraient survenir afin de les limiter au maximum.

Dernières réflexions

Le metaverse semble plein de promesses et d'utilisations utiles. Cependant, c'est un projet énorme qui nécessite un investissement colossal mais aussi des années de recherche (entre 10 et 15 ans selon Zuckerberg). Le développement de nouvelles technologies sera également nécessaire ainsi que la création de nombreux standards et protocoles pour que tout fonctionne. Des inconnues pourraient également venir jouer les trouble-fête comme de nouvelles réglementations, un démembrement de la multinationale Meta, etc.

Cependant, pour le monde des cryptomonnaies et de la blockchain c'est aussi une réelle opportunité d'apporter des solutions durables au metaverse, et de limiter la monopolisation du metaverse par quelques grandes multinationales centralisées. Un grand défi supplémentaire sera la capacité des acteurs du secteur à générer une adoption de masse grâce à de véritables services à valeur ajoutée pour les particuliers et les entreprises.

Essayez l'application SwissBorg !

Vous pourriez aussi aimer

What are NFTs?

Que sont les NFT ?

Enjin (ENJ) - Cryptocurrency

Blockchain Gaming: Un nouveau paradigme pour l'industrie du jeu vidéo

Blockchain use cases

La technologie blockchain, quelles sont ses utilisations ?