Video is not available!

Blog
Qu'est-ce que la perte impermanente, et comment peut-on l'atténuer ?
Impermanent loss

22 septembre 2021

Qu'est-ce que la perte impermanente, et comment peut-on l'atténuer ?

Tom Suter Data Scientist

Tom Suter

Data Scientist

La perte impermanente fait référence à la perte à laquelle les fonds peuvent être exposés lorsqu'ils sont dans un pool de liquidité. C'est l'un des principaux défis auxquels sont confrontés les fournisseurs de liquidités (LP) qui fournissent les fonds pour ces pools, et beaucoup doivent se demander si les récompenses fournies par ces pools (généralement des incitations sous forme de jetons) valent le risque de perte impermanente.

Ce sujet est traité en profondeur dans notre livre blanc sur la façon d'atténuer le risque de perte impermanente.

Cependant, si vous êtes novice en la matière, il se peut que vous ne sachiez pas ce qu'est la perte impermanente et comment elle fonctionne, donc il faut d'abord connaître les pools de liquidité, qui sont la version décentralisée des échanges. 

Pourquoi avons-nous besoin de liquidités ?

Les pools de liquidité existent pour garantir la disponibilité de liquidités pour les swaps décentralisés. Mais pourquoi avons-nous besoin de liquidité ?

La liquidité fait référence à la facilité d'acheter ou de vendre un actif sur le marché. Elle caractérise la rapidité avec laquelle un actif peut être converti dans une autre devise. Si aucune transaction ne se produit en raison d'un manque d'acheteurs ou de vendeurs, nous sommes confrontés à une crise de liquidité, qui bloque l'ensemble du marché. 

C'est pourquoi il est nécessaire d'avoir suffisamment de liquidité pour qu'une paire de jetons spécifique existe, car les acheteurs veulent être sûrs de pouvoir la vendre à un moment ultérieur. 

Dans le monde de la CeFi, les plateformes d'échange ont ce qu'on appelle un carnet d'ordres, où les acheteurs et les vendeurs entrent leurs ordres. 

Le premier type d'ordre est l'ordre à cours limité, qui est un ordre portant sur un actif à un prix fixe, fixé par l'acheteur ou le vendeur qui passe l'ordre. Ces ordres créent de la liquidité, et ceux qui les passent sont appelés des 'makers'. D'autres utilisateurs traitent avec des ordres de marché, qui ne sont pas à un prix fixe mais plutôt des actifs 'buy and sell' au prix disponible. Ceux-là utilisent alors tous les ordres à cours limité nécessaires pour une quantité spécifique. Ils sont appelés 'takers'.

Bien sûr, dans la plupart des plateformes d'échange, les bots existent pour fournir automatiquement une liquidité supplémentaire à des paires données. Ils sont un élément nécessaire pour créer une liquidité saine et éviter les crises de liquidité.

Comment les plateformes d'échange décentralisées créent-elles de la liquidité ?

Dans le monde décentralisé, il est plus compliqué de construire un carnet d'ordres standard, principalement en raison des frais de gaz et de la vitesse des transactions. Chaque ordre devrait être enregistré sur la blockchain et devrait être disponible en quelques millisecondes.

Pour cette raison, une autre façon de créer de la liquidité pour une paire de jetons a été construite: le pool de liquidité. Dans un tel pool, des utilisateurs appelés fournisseurs de liquidité (LP) déposent des paires de cryptoactifs, comme l'Ether (ETH) et le Bitcoin (BTC).

D'autres investisseurs peuvent alors négocier des ETH contre des BTC, en échangeant un actif contre l'autre. En échange de l'immobilisation de leurs actifs, les LP sont récompensés en fonction du nombre de transactions effectuées. Plus le pool est grand, plus les investisseurs y effectuent de transactions, et donc plus les LP sont récompensés.

Les types les plus courants de pools de liquidité fonctionnent comme suit:

Le pool fonctionne selon un ratio 50/50, ce qui signifie que lorsqu'un LP dépose des actifs, il doit déposer la même valeur de chaque actif au prix actuel du marché. 

Prenons un pool de liquidité DAI/ETH, par exemple. Si nous supposons que le prix ETH/DAI est de 2 400, un nouveau LP peut déposer 1 ETH et 2 400 DAI, 2 ETH et 4 800 DAI, etc. Le ratio doit rester constant.

Pour ajuster le prix d'échange du pool et le maintenir cohérent avec les prix des autres marchés, Uniswap utilise une formule de market-making automatique constante. La règle est la suivante: dans le pool, le produit des quantités d'actifs doit rester constant. 

Liquidity pools and impermanent loss
Pools de liquidité et perte impermanente

Par exemple, supposons que le pool contient 100 ETH et 240 000 DAI. Le produit des deux jetons est de 24 000 000, et ce produit doit rester constant.

K = 100 x 240 000 = 24 000 000

Afin d'acheter 20 ETH, le pool sera réduit à 80 ETH. Pour maintenir le produit constant de 24 000 000, vous devez le diviser par 80 pour déterminer le montant total de DAI requis: 300 000. Par conséquent, pour retirer 20 ETH du pool, vous devrez payer 60 000 DAI pour maintenir le produit constant.

Après la transaction, le prix ETH/DAI dans le pool est de 300 000/80 = 3 750. 

Grâce aux arbitragistes, ce prix reflète le prix réel sur le marché.

Un pool plus important implique plus de liquidité, ce qui réduit l'impact des transactions sur le prix des actifs (slippage).

Perte impermanente

Comme nous l'avons vu dans l'exemple ci-dessus, où le prix ETH/DAI est passé de 2 400 à 3 750, les traders doivent être prudents lorsqu'ils négocient sur les DEX afin d'éviter un glissement ('slippage') trop important. Les LP doivent également être attentifs lorsqu'ils fournissent des liquidités, car ils peuvent être confrontés à une perte impermanente. 

La perte impermanente représente la perte par rapport à une stratégie simple de 'holding' des deux actifs (hors pool). Comme nous l'avons vu, lorsqu'un changement de prix se produit (ou une transaction), le solde à l'intérieur du pool change pour refléter le nouveau prix. Il en résultera une perte par rapport à la stratégie de holding. Cette perte est dite impermanente, car elle peut être supprimée si le prix revient à la valeur initiale. 

Faisons un exemple avec les valeurs précédentes. Nous avons commencé avec un pool composé de 100 ETH et 240 000 DAI. Pour simplifier, nous supposerons un seul LP dont la valeur du portefeuille est de 480 000 DAI. Après la transaction, nous avons vu que le montant du pool était passé à 80 ETH et 300 000 DAI. Le prix de l'ETH était alors de 3 750 DAI, ce qui conduit à une valeur du pool de 600 000 DAI. 

Si nous supposons que le LP n'a pas mis les jetons dans le pool, il aurait toujours 100 ETH et 240 000 DAI, pour une valeur de 615 000. La perte est de 15 000 DAI. 

Pour compenser cette perte et attirer de la liquidité, la plupart des plateformes distribuent des jetons "d'incitation" aux LP (comme CRV, UNI, SUSHI, etc.). Cette récompense supplémentaire s'ajoute aux frais de transaction que les LP reçoivent. Pour cette raison, les LP doivent analyser soigneusement si les récompenses valent les risques.

Cela soulève la question de savoir comment les LP peuvent atténuer les pertes impermanentes ? Découvrez-le dans notre dernier livre blanc, rédigé en partenariat avec Kesitys, sur l'optimisation des pertes impermanentes.

Découvrez comment atténuer les pertes impermanentes dans notre livre blanc !

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER