Video is not available!

Blog
CeFi vs DeFi
DEFI vs CEFI

SEPTEMBER 3, 2020

CeFi vs DeFi

Cyborg

Membre de la DAO

Présentation de la DeFi et de la CeFi

Il est indéniable que l'avènement de la blockchain a démocratisé l'accès à la finance. Et de par sa nature distributive, elle est devenue un haut lieu de l'innovation, particulièrement dans ce domaine où l'arrivée de solutions inédites et intrigantes engendre à la fois des défis et des risques pour le secteur bancaire historique.

Les principaux acteurs de la technologie de registre décentralisé et des cryptomonnaies sont regroupés en deux grandes catégories. La CeFi et la DeFi, ou finance centralisée et finance décentralisée.

Commençons par définir simplement ces concepts. La CeFi imite le secteur bancaire classique en permettant aux personnes d'accumuler des intérêts ou de recevoir des prêts, utilisant les cryptomonnaies comme une forme de garantie. En résumé, des entreprises jouent le rôle de prêteur et sont responsables des actifs/fonds de leurs clients, qu'elles mettent à contribution pour générer du profit pour elles-mêmes. Le point névralgique à prendre en compte est ici que ce sont les sociétés de prêt qui endossent les risques. Parmi les exemples notables, on peut citer de grandes plateformes d'échange comme Binance, Coinbase ou même Celsius, SALT, etc.

La DeFi utilise les smart contracts en tant qu'instruments bancaires, supprimant ainsi le besoin de faire confiance à un intermédiaire ou une société. La DeFi propose toute une ribambelle de produits: prêts éclairs (flash loans), produits dérivés, échanges et appels de marge sans autorisation, assurances, etc. Grâce à la DeFi, les utilisateurs font confiance à un protocole plutôt qu'à une entreprise ou à une personne, c'est-à-dire ils font davantage confiance à du code qu’à une personne ou à une quelconque entité. Des exemples seraient MakerDAO, Compound, dYdX, Uniswap, Balancer, etc. Le regain de croissance de ce pan du secteur a été exponentiel durant l'année écoulée.  

Si les plateformes de CeFi ont connu du succès et continuent d'accueillir de nombreux clients, la DeFi s'est rapidement développée. Les amateurs de la DeFi ont verrouillé plus de 6 milliards de USD sur plusieurs protocoles. Maker, Aave, Curve, Compound et quelques autres sont en tête du peloton.

Capitalisation de la DeFi au 26 août 2020

Les avantages de la DeFi et de la CeFi

Toutes les deux ont des avantages distincts. Pour la CeFi, l'un des plus importants réside dans le transfert des risques. Tout comme avec les services bancaires traditionnels, où les banques et sociétés de prêt garantissent les fonds des dépositaires, les entreprises de CeFi garantissent à leurs utilisateurs à la fois une sécurité et des intérêts. C'est évidemment parce que ce sont elles qui en sont propriétaires. Si le niveau de garantie n'atteint pas cent pour cent comme la plupart des conditions d'utilisation le stipule, les utilisateurs de CeFi peuvent au moins être assurés du fait que leurs fonds sont sous bonne garde. Binance, Coinbase et d'autres crypto-banques qui fonctionnent depuis des années, font tout leur possible pour assurer la sécurité de l'argent de leurs utilisateurs. Autre chose, les plateformes de CeFi disposent en général d'une interface intuitive et facile à utiliser. Les nouveaux venus n'auront aucun mal à profiter des services qu'elles proposent. L'objectif est de populariser au maximum les cryptomonnaies. Et de ce point de vue, les plateformes de CeFi se débrouillent très bien.

D'un autre côté, la DeFi a pour elle l'avantage de l'absence de transfert de propriété des fonds. Les utilisateurs de protocoles décentralisés en conservent le contrôle intégral. Il leur suffit d'interagir avec l'interface d'un protocole pour effectuer leurs activités, y compris mais sans s'y limiter, l’échange, le prêt ou même le changement de jetons.

Les inconvénients de la DeFi et de la CeFi

Bien que les deux principes aient des points forts, ils ont aussi des points faibles. S'agissant de la CeFi, le plus gros désavantage, ou risque, de telles plateformes réside dans la propriété des fonds. Les plateformes centralisées à forte liquidité représentent toujours une cible de choix pour des pirates informatiques. Le mantra populaire « Not your keys, not your coin » (sans la clé, pas de jetons) constitue toujours le premier argument des défenseurs d'une décentralisation complète à destination de ceux qui ont perdu des fonds dans un système centralisé quelconque.

Concernant les protocoles de DeFi, comme les utilisateurs n'accordent pas leur confiance à des entités ou des personnes mais à du code, une faille dans ce code pourrait être synonyme de désastre. La finance sans intermédiaire, cela signifie aussi que vous êtes seul responsable des risques que vous prenez. On pourrait avancer que c'est un principe inhérent et nécessaire à toute opération bancaire personnelle, mais les débutants qui saisiraient mal les risques sous-jacents d'un protocole pourraient se brûler les ailes en cas de bug. Le récent échec du protocole YAM en est un bon exemple: les utilisateurs avaient déposé 600 millions d’USD dans un protocole non vérifié et ont dû effectuer un retrait en catastrophe lorsqu'un bug fatal a été découvert. De nombreuses applications décentralisées sont également incapables de se targuer d'une interface et d'une expérience utilisateur plaisantes. C'est peut-être l'une des raisons qui a le plus retardé le décollage du secteur de la DeFi, au vu de son récent bond.

Qu'attendre de la DeFi et de la CeFi à l'avenir ?

À mesure que l'industrie évolue et s'attaque à ses problèmes tels que le piratage, l'écosystème général continuera de s'améliorer. Tant la DeFi que la CeFi méritent leur place au sein du mouvement des cryptomonnaies. Elles proposent des revenus passifs attractifs, des transactions plus rapides et une infrastructure qui encourage une finance plus ouverte. Les deux approches seront affinées et constitueront des forces motrices pour l'inclusion bancaire, qui est l'objectif principal de la plupart des applications bancaires.

Alors, que vous préfériez la DeFi ou la CeFi, l'innovation entraînera certainement la fin de la finance traditionnelle, telle que nous la connaissons. À tout point de vue, c'est un bénéfice net pour tout le monde, et en particulier pour les amateurs de cryptomonnaies.

Ci-dessous, un tableau résumant les différences entre la CeFi et la DeFi:

Comparaison entre CeFi et DeFi

Où se situe l'application SwissBorg ?

Même si l'application SwissBorg appartient à la catégorie de la CeFi, elle peut être décrite comme une passerelle entre la CeFi et la DeFi. Une des choses établies dans cet article était que la CeFi se défend plutôt bien en termes d'expérience utilisateur et de simplicité, de transfert des risques et de liquidité élevée.

L'application SwissBorg supprime le stress et le risque de devoir se souvenir et conserver de manière sûre des clés ou mots de passe personnels en optant pour le système de sécurité MPC. N'oubliez pas que le meilleur moyen d'assurer la sécurité de quoi que ce soit, c'est de supprimer tout risque. Donc si la CeFi classique est vulnérable aux pirates à cause de systèmes de sécurité centralisés tout en proposant une liquidité élevée, le système MPC sans clé et distributif de l'application SwissBorg réduit ce risque. Cela diminue l'écart existant avec le système de clés personnelles de la DeFi, qui ne transfère pas la propriété des fonds mais peut être sujet à de mauvais placements. Cette technologie fait de l'application SwissBorg l'un des plus sûrs portefeuilles du secteur des cryptomonnaies, et l'un des meilleurs.

En plus d'être l'une des meilleures alternatives pour acheter Bitcoin dans l'industrie de la cryptographie, l'application SwissBorg offre également un éventail d'autres pièces. Certains d'entre eux incluent la très liquide Binance Coin (BNB), un accès facile au deuxième plus grand stablecoin de l'industrie, l'USDC pour se protéger facilement contre la volatilité et une multitude d'autres pièces comme Ethereum, Enjin et Uniswap. Ils ont également ajouté deux nouveaux jetons DeFi au mélange - Aave et Kyber - et ont bientôt un grand nombre de nouveaux actifs passionnants. Consultez la liste des actifs pris en charge par l'application SwissBorg ici.

L'application prend également en charge la conversion de crypto en devise avec les frais les moins chers du secteur. Alors que de nombreuses applications de trading peuvent aimer cacher leurs frais, SwissBorg est transparent avec sa structure de frais. Consultez la liste complète des frais de l'application SwissBorg ici. Il est également important de mentionner que même avec le boom de la DeFi et la nature non gardienne de certains des DEX comme Uniswap, Curve et Balancer, les frais que les traders ont dû payer pendant cette période, où le réseau Ethereum est confronté à la congestion, sont ahurissants. L'application SwissBorg est une alternative opportune et fiable.

Vous pourriez aussi aimer