Video is not available!

Blog
DeFi: l'avenir de la finance ?
Defi SwissBorg

SEPTEMBER 3, 2020

DeFi: l'avenir de la finance ?

Axel Nieto

Membre de la DAO

Les limites de la finance classique

Si vous lisez ces lignes, vous savez déjà qu'aujourd'hui le secteur financier dans sa totalité est centralisé. Le pouvoir de gestion et de régulation des flux et de la quantité des monnaies, des actions, des bons, des dettes et des taux d'intérêt repose uniquement dans les mains de quelques banques centrales et de leurs pays respectifs.

En effet, les banques et institutions financières détiennent un contrôle quasi total sur l'argent et peuvent dicter qui a accès ou non aux services bancaires. Cela signifie que tout le monde n'a pas accès à la finance, et que ceux qui adhèrent au système doivent payer pour que leur argent soit conservé dans des banques. Par exemple, en 2001, la population argentine a connu une pénurie d'argent: les gens ne pouvaient plus retirer au distributeur. Un phénomène semblable s'est aussi produit très récemment à Hong Kong. Et la liste est longue...

Le Bitcoin et les monnaies alternatives n'ont pas ouvert les vannes et rendu ces systèmes ouverts ou concurrentiels. Le Bitcoin a remis en question la conception de « monnaie » dans l'esprit des gens, et la DeFi bouleverse désormais tous les services financiers qui ont trait à la monnaie.

La DeFi, c'est quoi ?

La finance décentralisée, ou DeFi, est un écosystème entier dont le but est que tout un chacun ait accès aux services financiers traditionnels à travers un système sans frontières, sans autorisations et sans censure bâti sur le principe de la blockchain Ethereum.

Autrement dit, permettre les actions bancaires typiques comme le trading, le prêt, l'emprunt, le paiement et l'assurance, qui peuvent toutes être codées dans des smart contracts utilisés par des dApps (applications décentralisées) afin de créer un réseau financier mondial de particulier à particulier.

Avec la DeFi, les personnes disposent d'un contrôle total sur leurs actifs et sur les décisions à prendre quant à leur utilisation. Puisque la majorité du code de ces dApps est en smart contracts Ethereum, la logique est accessible à quiconque sait la lire. En outre, certains aspects de gouvernance sont aussi décentralisés, ce qui confère un pouvoir décisionnaire aux gens qui conservent un jeton particulier et permet une plus grande automatisation du processus.

Typiquement, le cas d'utilisation principal de la DeFi est le prêt et l'emprunt. À la base, un utilisateur dépose sa cryptomonnaie dans un smart contract, et quand quelqu'un d'autre emprunte ces fonds, il gagne des intérêts sur cette somme. Traduction, les smart contracts relient les emprunteurs aux prêteurs tout en distribuant des intérêts, créant ainsi le marché de la DeFi. Certains protocoles comme MakerDAO autorisent les détenteurs de jetons à voter sur divers paramètres de risque, comme le choix de la garantie à employer, la quantité maximale de dette à accepter et les frais à facturer.

Pourquoi opter pour la DeFi ?

Le fondement de la DeFi, c'est de démocratiser l'accès à la finance à quiconque pouvant se connecter à Internet. Le secteur financier actuel n'autorise pas l'accès à ses services aux personnes qui ne remplissent pas certains critères comme la bonne santé financière, la localisation géographique, la monnaie, les revenus, l'âge ou la profession. Cela constitue une forte menace envers la croissance économique mondiale et accroît l'écart entre les possédants et les autres.

Maintenant qu'il existe une monnaie qui échappe à la censure sous la forme du Bitcoin, il est naturel que les services bancaires soient les prochains sur la liste. Et s'il reste bien des défis à relever et des connaissances à approfondir, un jour viendra où la DeFi fonctionnera de manière aussi fluide que le système actuel. Le début de la DeFi est, en gros, le début d'un protocole monétaire sophistiqué et de particulier à particulier qui va redéfinir les standards de la finance tels que nous les connaissons.

La cerise sur le gâteau de la blockchain ?

La DeFi pourrait bien être la cerise sur le gâteau de la blockchain car elle promet un système bancaire ouvert et de particulier à particulier qui se concentre sur l'inclusion des personnes qui auraient par ailleurs pas ou peu accès à des marchés monétaires.  

Source: DEFI PULSE

Selon DeFi Pulse (qui est considéré comme la référence en matière de données sur le secteur), 3,2 milliards de dollars ont déjà été alloués sur plusieurs plateformes pour entamer le passage de ce sous-secteur au grand public.

Nul besoin de préciser que, comme l'espace croît de concert avec ses cas d'utilisation, il est envisageable que la DeFi devienne un sujet de conversation de plus en plus important, tant dans les cercles financiers traditionnels que cryptomonétaires.

L'heure tourne ; à vous de jouer.

Voulez-vous gagner du rendement sur vos cryptomonnaies ?

Vous pourriez aussi aimer