Video is not available!

Blog
La technologie blockchain, quelles sont ses utilisations ?
Blockchain use cases

AUGUST 18, 2021

La technologie blockchain, quelles sont ses utilisations ?

Vincent Rolinat

Membre de la DAO

Lorsque nous parlons de blockchain, la question suivante se pose inévitablement: "Mais pour quoi est-elle réellement utilisée ?" En effet, la blockchain n'est pas destiné à être exposée à l'utilisateur final, contrairement aux applications Web ou mobiles. Cependant, il est légitime de demander ce qu'il est possible de faire avec la blockchain et comment elle peut changer nos vies. Aujourd'hui, il y a une multitude d'utilisations de cas de la blockchain dans de nombreux secteurs et industries.

Avant d'explorer certains d'entre eux, il faut comprendre les bases d'une blockchain.

Qu'est-ce qu'une blockchain ?

La blockchain est une technologie numérique décentralisée qui conserve un enregistrement de toutes les transactions qui se produisent sur un réseau peer-to-peer. Ces enregistrements sont stockés dans des systèmes interconnectés et décentralisés. La blockchain réduit la vulnérabilité et augmente la transparence dans tous les secteurs d'activité, car les informations sont stockées numériquement. De plus, elle n'a pas de point centralisé ni d'intermédiaire pour effectuer les transactions. Chaque groupe de transactions sur une blockchain est appelé bloc, et chaque bloc est combiné chronologiquement pour former une chaîne. Chaque information enregistrée sur la blockchain est publique et chaque participant a une copie de la blockchain. Une blockchain est distribuée car elle n'est pas contrôlée par une seule entité.

Ainsi, le potentiel de cette technologie de résoudre des problèmes rencontrés par de nombreux secteurs d'activités est immense. Nous vous proposons donc des exemples réels d'application existant aujourd'hui pour vous aider à comprendre ses utilisations possibles.

Cas d'utilisation de la blockchain

Pour une meilleure compréhension, nous pouvons classer les possibilités de la technologie de la blockchain en trois types d'utilisation distincts:

  1. Traçabilité des informations
  2. Applications décentralisées
  3. Transfert sécurisé d'actifs

Traçabilité des informations

De nombreuses industries cherchent à améliorer leurs processus afin d'assurer la traçabilité complète et transparente à 100% de leurs méthodes de fabrication ou de la chaîne d'approvisionnement. Le coût de la fraude est extrêmement élevé dans la chaîne d'approvisionnement, et les registres de la blockchain fournissent une solution qui, couplée aux technologies de connectivité (capteurs RFID et IoT, par exemple), améliore considérablement la fiabilité de la collecte d'information. Plusieurs domaines d'activité sont concernés:

  • Le transport maritime et le commerce international, afin de réduire les erreurs de fraude et de livraison.
  • La santé, pour assurer le stockage complètement décentralisé des dossiers médicaux et donner aux patients un contrôle sur leurs propres données médicales.
  • L'industrie pharmaceutique, pour lutter contre la prolifération des médicaments dangereux, contrefaits.
  • La transformation des aliments pour assurer un meilleur suivi de la provenance des aliments, le stockage et les conditions de transport.
  • La certification des documents (identité, certificats de naissance, diplômes, voix ...), pour améliorer la lutte contre le vol d'identité.
  • Les produits de luxe (bijoux, vin) pour lutter contre le risque croissant de la contrefaçon.
  • Toutes les industries qui utilisent des pièces de rechange (automobile, aéronautique, ferroviaire), permettant de retracer la chaîne d'approvisionnement et d'enregistrer toute l'histoire de chaque appareil.

La plupart des solutions en matière de traçabilité sont basées sur des jetons non fongibles (NFT).

Applications décentralisées

Les registres de la blockchain sont également largement utilisés dans le déploiement de smart contracts et de DApps (ou applications décentralisées). L'utilisation de smart contracts leur permet d'enregistrer et d'automatiser les actions via des programmes autonomes. Le but ici est généralement de:

  • Réduire les coûts associés à la présence d'acteurs intermédiaires dans un processus de transaction tout en définissant un nouveau modèle de gouvernance considéré comme plus équitable et plus éthique.
  • Sécuriser les transactions au moyen d'un contrat établi sur la base de conditions strictes: si ces conditions ne sont pas remplies, le programme ne fonctionne pas.
  • Améliorer la transparence des réseaux en rendant les informations complètement accessibles.

Quelle que soit la technologie utilisée pour une DApp, elle prend généralement la forme d'une plate-forme décentralisée qui met les participants au réseau en contact direct les uns avec les autres, opérant ainsi à une base de pair-à-pair. Elles peuvent couvrir une large gamme de domaines d'activité:

  • Création de contenu en mettant des auteurs et des artistes en contact direct avec les lecteurs / auditeurs / spectateurs. Le choix de l'architecture d'une blockchain permet une meilleure gestion des droits d'auteur et une meilleure rémunération des créateurs de contenu.
  • L'énergie solaire, par exemple, en permettant d'échanger directement de l'énergie entre producteurs et consommateurs grâce au développement de grilles intelligentes ('smart grids').
  • La puissance de calcul permet d'allouer une partie de leur pouvoir de calcul afin d'éviter que les utilisateurs du réseau doivent utiliser des serveurs très coûteux.
  • Stockage des données pour permettre à certaines personnes de louer leur espace de stockage à d'autres utilisateurs sur une base de pair-à-pair.

Transfert sécurisé d'actifs

Le transfert d'actifs n'est pas nécessairement limité aux actifs financiers, tels que des titres (actions, obligations), fonds de pension ou fonds de placement. Ses applications vont donc bien au-delà des secteurs financier et d'assurance. L'architecture de la blockchain offre une sécurité inégalée pour les transactions sensibles, ce qui peut impliquer l'échange de titres et de biens meubles ou immobiliers. Dans de tels cas, la cryptomonnaie utilisée dans la blockchain est une pièce de monnaie (jeton ou token) avec la valeur d'une monnaie d'échange.

La tokénisation permet également d'acquérir une partie d'un titre ou d'une propriété partagée entre plusieurs personnes. Il consiste à appliquer le modèle de dilution du capital d'une entreprise à n'importe quel objet. Une maison tokénisée peut donc être divisée en portions, une personne possédant 40% (par exemple) et les 60% restants partagés entre ses autres propriétaires. Le projet LAToken est l'un des rares qui permet un très haut niveau de tokénisation. Ce processus présente l'avantage de permettre de collecter des fonds d'individus, évitant ainsi de contracter un prêt bancaire pour faire un investissement immobilier. En tokénisant une maison, un propriétaire n'acquiert qu'une partie de celle-ci et ne profite pas de 100% des revenus locatifs éventuels, mais il évite un prêt bancaire contraignant et très coûteux.

Réflexions finales sur les utilisations de la blockchain

Voilà la fin de votre voyage sur les possibilités de la technologie de la blockchain.

Comme nous l'avons vu à travers les trois types d'utilisation distincts (traçabilité des informations, applications décentralisées, transfert sécurisé d'actifs), le potentiel de cette technologie est immense pour résoudre des problèmes rencontrés par de nombreux secteurs d'activités.

Cependant, cette technologie perturbatrice mais aussi jeune doit mûrir, et il reste encore beaucoup de progrès à faire, notamment en ce qui concerne le rôle des objets connectés dans la fiabilité de la saisie des données, car la blockchain n'authentifie pas les données mais prouve leur existence à un moment donné. Les problèmes techniques liés à la normalisation des protocoles d'échange pour l'interopérabilité des systèmes, des questions juridiques dans la mise en place de mécanismes de réglementation et de résolution des conflits doivent également être pris en compte dans la transition vers sa mise en œuvre.

En conclusion, compte tenu de l'adoption massive de la blockchain dans le monde au cours de la dernière décennie et la multiplication des initiatives fondées sur la blockchain, il ne fait aucun doute que l'avenir de cette technologie sera brillant. Mais sa vitesse de déploiement dépendra principalement de la capacité de l'acteur de l'industrie de la blockchain à l'amener à sa maturité et de l'interfacer correctement avec nos institutions et organisations traditionnelles.

Démarrez votre voyage dans les investissements en cryptoactifs avec l'application SwissBorg.

Vous pourriez aussi aimer