Video is not available!

Blog
Le Bitcoin et l'or: quel est le meilleur investissement ?
Bitcoin vs Gold

JUNE 25, 2020

Le Bitcoin et l'or: quel est le meilleur investissement ?

Cyborg

Membre de la DAO

Avec le temps, de nombreux analystes de l'économie mondiale ont anticipé une récession généralisée. Il se trouve qu'après une décennie de croissance sur les marchés boursiers du monde entier, un certain nombre d'événements ont mené à la récession de 2020, qui est comparable à la Grande Dépression américaine de 1929 si l'on en croit certains experts. Traditionnellement, les investisseurs se protègent de la volatilité de la Bourse en achetant de l'or: cette méthode pour conserver ses richesses est éprouvée, étant donné son statut de valeur refuge.

Cependant, dans une économie numérique, les refuges à l'ancienne et les gros lingots d'or encombrants ne sont pas l'idéal, surtout que le Bitcoin a des propriétés similaires. Ainsi, de nombreux investisseurs inquiets pour leur argent cherchent à diversifier leur portefeuille de plusieurs façons, y compris en investissant dans des biens physiques lourds comme l'or et dans des actifs numériques tels que le Bitcoin.

Afin de mieux comprendre les différences entre Bitcoin et l'or, comparons ces deux actifs et leurs propriétés. Ci-dessous, nous allons les examiner en tant que potentielles valeurs refuges.

L'or: la valeur refuge traditionnelle

Évidemment, l'or est une bonne valeur refuge pour plusieurs raisons. C'est un matériau important pour les biens de consommation tels que les bijoux et certains appareils électroniques, et il est assez rare avec un très faible taux de supply, ce qui favorise la stabilité de son prix. En vérité, peu importe la demande, le supply reste toujours faible, et l'or ne se fabrique pas: il n'y a pas l'équivalent d'entreprises pour émettre des actions ou de banque centrale pour en imprimer. Il faut l'extraire du sol, le traiter et le distribuer. Bien sûr, cela peut donner lieu à des contrefaçons, comme lorsque des lingots en provenance de sources peu recommandables sont complétés par du tungstène et vendus au même prix à des acheteurs naïfs.

Mais cela n'empêche que l'or n'a qu'une faible corrélation avec des actifs tels que les monnaies fiduciaires et les actions comme la S&P500, bien qu'on puisse arguer du fait que celle du Bitcoin l'est encore moins, parce qu'il existe entièrement en dehors du système et qu'il est libellé en soi (les Satoshi).

Le métal précieux a été lié au dollar jusqu'en 1971, quand le président Nixon a fait sortir les États-Unis du système étalon-or. Depuis lors, ceux qui ne sont pas intéressés par les fluctuations boursières ont transféré une grande partie de leur richesse sur le marché de l'or d'une valeur de 9 mille milliards de dollars.

L'un des principaux avantages de l'or, c'est sa résistance aux corrections des marchés plus larges, particulièrement durant les périodes de doute, d'inflation monétaire et de licenciements en masse. En fait, l'or se porte en général bien et reste relativement stable lorsque les actions et le prix du baril baissent, ce qui en fait une couverture bien pratique quand de plus en plus de gens s'y réfugient.

Bitcoin: un or numérique divisible

À la naissance du Bitcoin, on l'a souvent présenté comme une cryptomonnaie basée sur une blockchain qui partageait nombre de propriétés de l'or mais possédait aussi des caractéristiques plus avantageuses, comme sa divisibilité et sa rareté inaltérable tout en restant facilement distribuable. En vérité, le Bitcoin dispose de tous les aspects d'une bonne monnaie, d'une très bonne monnaie même.

Comme pour l'or, le nombre de bitcoins est limité. Le créateur de Bitcoin, Satoshi Nakamoto (c'est un pseudonyme), a restreint le supply à 21 millions de bitcoins. Le Bitcoin n'est pas émis par une banque centrale ou un gouvernement mais par la communauté, à travers un système d'ordinateurs décentralisés: les « mineurs ». Ces individus et groupes d'individus vérifient les transactions et sécurisent le réseau, afin de recevoir des bitcoins en échange. Pour éviter que le marché ne soit inondé de supply, le protocole du Bitcoin stipule que ces récompenses sont régulièrement divisées par deux, ce qui garantit que le dernier bitcoin ne sera pas émis avant 2140: nous aurons tous quitté ce monde d'ici là.

Ceux qui ont un peu d'ancienneté se rappelleront qu'en 2017, le prix d'un bitcoin a dépassé pour la première fois celui d'une once troy d'or. Au 1er juin, le prix d'un bitcoin est supérieur à 10 000$.

Gold vs Bitcoin face à face

Pendant des millénaires, c'est l'or qui a été le maître étalon, la valeur refuge; le Bitcoin n'a qu'une grosse dizaine d'années mais a reçu des louanges issus de tous horizons au long de sa brève existence. Comparons maintenant les deux options.

1. Transparence, sécurité, légalité

L'or dispose d'un système établi d’échange, de pesée et de suivi de son prestige. Étant donné son poids, il est difficile de le voler ou d'en altérer le métal, même si, en y mettant les moyens, ces deux possibilités restent viables. Par définition, il est plus complexe d'altérer un bitcoin, car il repose sur un algorithme compliqué, décentralisé et crypté qui est adossé au plus grand réseau informatique qui existe. Si des avancées législatives ont été faites récemment, surtout après que le Canada a déclaré que « le bitcoin est une monnaie », il n'existe pas encore d'infrastructure juridique cohérente, en particulier à cause de fait que le Bitcoin est un phénomène mondial et que les schémas juridiques se forment à un échelon plus local, pays par pays.

2. Quantité et rareté

L'or et le Bitcoin sont des entités en nombre limité, même s'il est difficile d'établir quand l'or viendra à manquer exactement. Au contraire, le supply de 21 millions de bitcoins est déterminé car codé en dur, ce qui signifie qu'on sait exactement quand le dernier bitcoin sera miné, combien de bitcoins sont en circulation actuellement et combien le seront demain (avec un hashrate spécifique). En ce sens, le Bitcoin a la réponse exacte aux problèmes liés au supply.

3. Valeur de référence

D'un point de vue historique, l'or a connu plusieurs applications, des objets de luxe tels que les bijoux au matériel spécialisé dans l'électronique ou l’orthodontie (bien que ce dernier secteur ait sans doute peu pesé dans la reconnaissance de ce métal précieux). D'un autre côté, la valeur de référence du Bitcoin réside dans sa technologie, qui, à ce jour, reste inséparable de la cryptomonnaie la plus répandue au monde à cause de son effet de réseau. Si certains considèrent le Bitcoin comme « l'argent magique d'Internet », il est en réalité une méthode d'envoi et de stockage de valeur inaltérable et définie, sans avoir recours à un intermédiaire ou une infrastructure bancaire. C'est la forme ultime de monnaie robuste, qui ne peut être censurée ou dégradée.

4. Liquidité

Il est plus simple d'obtenir de la monnaie fiduciaire contre de l'or que contre des bitcoins, mais cela évolue rapidement car les distributeurs automatiques de Bitcoin, les plateformes d'échange facilement accessibles comme la SwissBorg app, les applis mobiles et les solutions intermédiaires telles que les stablecoins ont apporté au Bitcoin une grande liquidité. Ceci dit, il ne faut pas oublier de remettre les choses dans le contexte de la capitalisation boursière: 9 mille milliards de dollars pour l'or, contre 180 milliards pour le Bitcoin.

5. Volatilité

L'une des principales inquiétudes des investisseurs, c'est la volatilité du Bitcoin qui peut connaître de gros écarts en quelques heures. À son pic, au début de 2018, un bitcoin a atteint le prix d'environ 20 000$. Environ un an plus tard, le prix d'un bitcoin était d'environ 4 000$. Depuis, il s'est refait une santé autour des 10 000$, mais reste loin de son record. Il faut cependant souligner que le Bitcoin est un actif jeune, qui est encore en pleine découverte de son prix, ce qui justifie ces sautes d'humeur. Depuis ses débuts en 2009, le Bitcoin a augmenté de plus de 9 millions de pour cent en valeur, ce qui a fait vivre une folle histoire à ses adeptes de la toute première heure. Évidemment, une telle volatilité n'est pas un atout pour ce qui devrait constituer une valeur refuge. En ce sens, l'or est bien moins susceptible à de brusques changements tout en étant recherché en temps de crise, ce qui engendre souvent un gain marginal de sa valeur.

Bitcoin & l'or: le mieux des deux mondes

Au cours de l'histoire récente, plusieurs stablecoins ont été lancés dans le but de fournir une stabilité par rapport au Bitcoin. Parmi elles, on compte l'USD Coin (USDC) et Tether (USDT), qui sont les deux stablecoins les plus populaires du marché. Ils sont tous les deux indexés sur le dollar US, tout comme le dollar US était indexé sur l'or avant les années 1970. Étant donné son précédent historique, les investisseurs à la recherche de stabilité préféreront sans doute se tourner vers l'or, au vu de sa qualité de valeur refuge éprouvée. Mais dans le même temps, un portefeuille bien diversifié et équilibré, avec une préférence pour le risque calculé, pourrait faire profiter à son investisseur du meilleur des deux mondes.

L'or (PAXG) et le Bitcoin sont disponibles à l'achat et à la vente dans l'application SwissBorg

Vous pourriez aussi aimer