Video is not available!

Blog
Bitcoin vs Ethereum
Bitcoin vs Ethereum

MAY 26, 2021

Bitcoin vs Ethereum

Victor Ugochukwu

Membre de la DAO

Bitcoin et Ethereum représentent au moins 65% de la capitalisation totale de la cryptomonnaie. Alors que Bitcoin, la première et la plus connue des cryptomonnaies, a atteint la valorisation de mille milliards de dollars, Ethereum se classe deuxième avec plus de 250 milliards de dollars de capitalisation.

Bitcoin vs Ethereum: l'un contre l'autre pour la communauté des investisseurs et des passionnés de cryptomonnaie. Mais compte tenu de leurs similitudes et de leurs différences, devrait-on choisir l'un plutôt que l'autre ou tous les deux ? Gardons les choses simples et commençons par établir quelques faits.

Qu'est-ce que Bitcoin ?

Bitcoin est la principale cryptomonnaie en termes de capitalisation et d'attention des investisseurs particuliers et institutionnels. Créé en 2009 par une entité pseudonyme appelée Satoshi Nakamoto, il a acquis une réputation d'or numérique au cours des dernières années.

Le Bitcoin est une forme de monnaie numérique qui n'est émise par aucun gouvernement central. Au lieu de cela, il est décentralisé, sécurisé et ses transactions sont enregistrées sur un grand livre cryptographique que nous connaissons désormais sous le nom de blockchain. Alors que certains gouvernements nationaux et leurs régulateurs continuent de débattre pour savoir si le Bitcoin est une monnaie ou un actif (principalement au sujet de la fiscalité et d'autres formes de réglementation), les investisseurs institutionnels, tant privés que cotés en bourse, ont continué à donner leur vote de confiance au Bitcoin. Parmi ceux-ci figurent notamment Microstrategy, Tesla, Square et Grayscale.

Au-delà du côté monétaire du Bitcoin, la communauté des développeurs a découvert qu'elle pouvait étendre la blockchain à d'autres fins. Cela nous amène à la deuxième plus grande cryptomonnaie, Ethereum.

Qu'est-ce qu'Ethereum ?

Ethereum a été créé en 2015 par Vitalik Buterin et permet des applications décentralisées alimentées par des contrats intelligents. Les programmeurs pourraient s'appuyer sur le réseau et héberger des dapps qui servent à des fins variées comme le prêt et l'emprunt (ce que nous voyons dans la DeFi aujourd'hui), la tokenisation des arts et des produits numériques (NFT), la sécurisation des dossiers publics et bien plus encore. Ethereum alimente le secteur de la finance décentralisée où les investisseurs (particuliers et entreprises) investissent plus de 80 milliards d'USD dans divers contrats intelligents.

Ethereum a sa monnaie native appelée Ether. L'Ether est utilisé pour payer les frais de transaction sur le réseau. Que ce soit en tant que développeur dapp codant des contrats intelligents, chaque transaction que vous effectuez sur le réseau exige que vous payiez des frais en Ether pour que la transaction soit confirmée par les validateurs sur le réseau. Techniquement, cela est également appelé frais de gaz, qui varie en fonction de la congestion du réseau ou de la complexité de la transaction.

Les traders ou les investisseurs proposent souvent des indicateurs expliquant pourquoi Bitcoin est une meilleure option qu'Ethereum ou vice versa. Même avec leurs similitudes, ils sont encore très différents à bien des égards.

Differences entre Bitcoin et Ethereum

Le Bitcoin, notamment avec sa montée en valeur et ses délais de confirmation des transactions lents (environ dix minutes), est présenté comme une meilleure réserve de valeur que les moyens de paiement. Ceci est similaire à la façon dont l'or est utilisé comme forme d'investissement: alors qu'il pourrait techniquement être échangé contre des biens en fonction de sa valeur, il ne serait pas pratique de l'utiliser de cette manière. Au lieu de cela, les investisseurs en or pensent que sa valeur augmentera, contrairement aux monnaies fiduciaires qui perdent de la valeur avec le temps en raison de l'inflation.

Ethereum, d'autre part, peut supporter jusqu'à 30 transactions par seconde, ce qui le rend plus rapide que le réseau Bitcoin et plus pratique comme moyen de paiement.

Anecdote: Ethereum 2.0 pourra être en mesure de supporter jusqu'à 100 000 transactions par seconde dès sa fusion avec Ethereum 1.0.

Les investisseurs institutionnels adoptent largement le Bitcoin en raison de sa relative stabilité de prix par rapport à d'autres cryptomonnaies comme l'Ether. J'ai mentionné plus tôt que Microstrategy, Tesla, Square, etc., ont tous ajouté le Bitcoin à leurs bilans. Une forte capitalisation garantit au Bitcoin une certaine forme de stabilité, le rendant plus attrayant pour les grandes entreprises et les particuliers fortunés.

Enfin, la programmabilité du réseau Ethereum est principalement responsable de l'exploration fascinante des nouvelles frontières de la finance décentralisée que nous voyons aujourd'hui. La DeFi a dépassé les 100 milliards de dollars en tant qu'industrie, et il semble que nous n'ayons même pas effleuré sa surface. Le co-fondateur et PDG de Chainlink estime que l'industrie de la DeFi pourrait valoir plus de 500 milliards USD dans les années à venir. Et tandis que les jetons non fongibles (NFT) attirent l'attention du grand public, la tokenisation des actifs du monde réel est une autre frontière encore à explorer pleinement. Ethereum mène sans aucun doute le jeu ici.

Faut-il acheter du Bitcoin ou de l'Ethereum ?

Il n'y a pas de réponse unique à cette question. En tant qu'investisseur, tout se résume à votre profil de risque. Avec la course haussière de 2020 ne perdant pas de vitesse en 2021, il y a des prédictions folles autour du prix du Bitcoin et de l'Ethereum, sans parler d'autres cryptomonnaies comme CHSB, Chainlink, Cardano, Aave, etc.

Des experts tels que Ryan Watkin de Messari Crypto pensent que le prix du Bitcoin pourrait augmenter encore plus, atteignant entre 100 000 USD et 150 000 USD avant la fin de l'année. Cela représentera une augmentation d'environ 2,4 fois par rapport à son prix actuel à 62 000 USD.

Concernant Ethereum, de nombreux experts tels que Watkins et d'autres pensent qu'Ethereum pourrait atteindre jusqu'à 10 000 USD d'ici la fin de l'année. Selon cette prévision, la valeur d'Ethereum serait quatre fois supérieure. Les experts conviennent donc que les deux principales cryptos ont de la place pour se développer.

Notamment, le monde de l'investissement dans les cryptomonnaies ne devrait pas seulement se préoccuper de Bitcoin vs Ethereum. En tant que trader et investisseur de cryptomonnaies, il convient également d'envisager d'autres alternatives. Après tout, un portefeuille d'investissement équilibré devrait inclure un mélange de BTC, d'ETH et d'autres altcoins.

En considérant d'autres cryptomonnaies, un regard sur SwissBorg montre que le jeton CHSB s'était apprécié de plus de 7 650 % au cours des 12 derniers mois, soit de moins de 0,02 USD à 1,53 USD en mars 2021. Cela montre à quel point la croissance des altcoins peut être importante, et les investisseurs qui ne sont fixés que sur Bitcoin ou Ethereum pourraient passer à côté. Et ce n'est pas tout. SwissBorg exécute périodiquement des Protect & Burns: il s'agit d'une pratique déflationniste qui récompense les détenteurs de CHSB à long terme. Lorsque le prix du jeton baisse, l'équipe SwissBorg passe des ordres de rachat et brûle des CHSB. Après avoir mené une série de Protect & Burns, l'équipe a constaté que le prix du CHSB a augmenté après 77% des brûlures, démontrant les avantages de cette approche.

Il existe de nombreuses autres cryptos à fort potentiel, dont les 14 listées dans l'application SwissBorg. Par conséquent, un investisseur ou un trader cherchant à maximiser ses gains dans l'espace crypto n'a pas besoin de se concentrer uniquement sur Bitcoin ou Ethereum. D'autres cryptos peuvent même surpasser ces deux en termes d'appréciation des prix.

Les risques de l'investissement crypto

La règle principale pour l'investissement est de ne jamais investir plus que ce que vous êtes prêt à perdre. Les cryptomonnaies peuvent être très volatiles, les prix fluctuant en une seule journée. Même le Bitcoin, qui est en quelque sorte la cryptomonnaie la plus «stable» (cela n'indique pas les stablecoins liés aux monnaies fiduciaires), n'est pas à l'abri d'une volatilité extrême. Il n'y a pas si longtemps, le Bitcoin a perdu environ 50% de son prix lors du tristement célèbre krach du marché mondial dû au COVID. D'autres altcoins peuvent même être plus notoires. Certaines cryptos se déchargent et ne récupèrent jamais. Il est donc impératif de comprendre ces risques avant de s’aventurer.

Anecdote: le prix du Bitcoin est passé de 7 600 USD à 3 867,09 USD le 12 mars 2020. Il a été surnommé le mardi noir du krach mondial.

Cependant, mis à part ces risques de volatilité, les cryptomonnaies deviennent un pilier de l'investissement et continuent à façonner la frontière de la finance numérique. De nombreuses autres cryptos, à part Bitcoin et Ethereum, joueront un rôle énorme à cette époque.

Laissez vos cryptomonnaies faire le travail pour vous

Vous pourriez aussi aimer