Video is not available!

Blog
Binance Smart Chain: le BNB vers la DeFi
Binance

NOVEMBER 25, 2020

Binance Smart Chain: le BNB vers la DeFi

Fidel Velasco

Analyste

Qu'est-ce que la Binance Smart Chain ?

La scalabilité, telle est l'un des principaux problèmes concernant l'Ethereum et les frais élevés. La congestion réseau a régulièrement généré des plaintes de la part des utilisateurs comme des développeurs. Lancé le 1er septembre 2020, la Binance Smart Chain (BSC) tente d'apporter une solution à ces problèmes. BSC forme une structure de type side-chain en plus de la déjà existante Binance Chain, qui est une blockchain à faible latence et haute performance mais qui, afin d'améliorer sa vitesse, n'était pas conçue pour gérer les smart contracts. Ainsi, la BSC, qui sait gérer les smart contracts et peut servir à concevoir des dApps (applications décentralisées), est connectée à la Binance Chain à haut débit pour pouvoir jouir d'une superbe vitesse et de frais de transaction faibles tout en étant programmable.

La Binance Smart Chain (BSC) est entièrement compatible avec la machine virtuelle Ethereum et prend en charge tous les outils intégrés à Ethereum, dont le portefeuille Metamask: une extension populaire pour navigateur qui permet d'exécuter des dApps et d'interagir avec des smart contracts. En permettant une interopérabilité avec Ethereum, BSC n'est pas uniquement capable de fournir une blockchain plus rapide et moins chère qu'Ethereum; elle donne aussi la possibilité aux développeurs d'adapter leur code et leurs protocoles sans effort. Les jetons Ethereum sont convertibles gratuitement en wrapped tokens (jetons emballés) ou pegged tokens (jetons indexés) à utiliser sur la BSC grâce au Binance Bridge Project, qui augmente encore plus son interopérabilité.

En outre, BSC intègre des oracles comme ChainLink et Band Protocol pour que les développeurs se connectent directement aux données réelles, sans avoir à construire l'infrastructure eux-mêmes.

Enfin, BSC emploie un algorithme au consensus fondé sur le staking où les participants stakent des BNB pour devenir validateurs et où les frais sont réglés en jetons Binance (BNB). Staker, fournir des liquidités ou prêter des BNB pour obtenir un revenu passif résulte en un gain de valeur et d'utilité pour les BNB, augmentant d'autant plus sa valeur estimée et amenant la plus grande plateforme d'échange de crypto-monnaie centralisée dans le monde de la DeFi (finance décentralisée).

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur les différents moyens de générer du revenu passif et sur comment SwissBorg combine le meilleur des deux mondes (CeFi et DeFi), lisez cet article.

Binance Smart Chain et Ethereum: Comparaison

Données tirées de: 1. Binance, 2. DeFi Pulse 3. Defistation, 4. State of the DApps, 5. Math dApp, 6. Etherscan, 7. BSCScan, 8. Propres calculs fondés sur les données d'Etherscan et BSCScan

Comme vous pouvez le voir sur le tableau ci-dessus, Ethereum existe depuis bien plus longtemps que BSC, ce qui explique le si grand écart en termes de nombre de dApps ainsi que la plus grande valeur verrouillée dans l'écosystème. En revanche, quand on regarde le nombre total de transactions lors de la semaine du 17 au 23 novembre, on peut constater que BSC a déjà atteint 11% de la taille du réseau Ethereum en moins de trois mois d'existence. En plus de ça, quand on compare la moyenne des frais payés par transaction lors de la semaine 47 de 2020, on observe que les frais étaient 32 fois supérieurs sur le réseau Ethereum par rapport à la BSC ! Autrement dit, les frais sur BSC coûtent 97% moins cher que sur Ethereum. En outre, la durée moyenne de blocage est plus courte sur la BSC. Concernant les dApps, pour lesquelles les coûts et la vitesse de transaction sont des variables importantes, la BSC affiche un avantage considérable par rapport à Ethereum 1.0.

Ethereum utilise divers stablecoins, dont l’USD Coin (USDC) et le DAI qui sont deux des plus répandus et qui sont pris en charge par l'application SwissBorg. L’USDC est intégralement adossé au dollar US, tandis que le DAI, sorti fin 2017, est soutenu par des cryptoactifs garantis, et est adossé au dollar US. Il a maintenu ce lien souple malgré la forte liquidation que les cryptomarchés ont connue en 2018 et 2019. Pour les stablecoins natifs de BSC, le BUSD est également intégralement adossé au dollar US, est soumis à des audits mensuels et est régulé par les États-Unis alors que le VAI est un stablecoin décentralisé adossé à un panier de cryptoactifs, et son design est similaire à celui de DAI. Le VAI vient toutefois juste d'être lancé et ne bénéficie donc pas de la solidité historique du DAI s'agissant de sa capacité à rester adossé au dollar US.

Une autre caractéristique intéressante de la BSC est que son jeton natif, le BNB, est non inflationniste pour ne pas perdre de valeur avec le temps. D'un autre côté, Ethereum a un jeton inflationniste dont le taux d'inflation actuel est d'environ 4 à 5% par an. Le taux de croissance de l'offre devrait diminuer de moitié au moins lorsque Ethereum 2.0 débarquera.

La DeFi et les protocoles de gain de revenu passif

Aperçu des dApps pour le gain de revenu passif les plus importantes dans Ethereum et dans la Binance Smart Chain

Malgré la jeunesse de la BSC, un certain nombre de protocoles, qui sont similaires à ceux de gain de revenu passif en DeFi déjà existants sur la blockchain d'Ethereum, ont été créés:

  • DApps de prêt: l'une des possibilités pour accumuler des intérêts sur votre cryptomonnaie est de la prêter à d'autres utilisateurs. Parmi les exemples présents sur la blockchain d'Ethereum, on compte Compound, Aave ou Cream. Afin d'illustrer la portabilité de BSC, Cream, qui était déjà sur Ethereum, a été recréé sur BSC. Il existe aussi d'autres dApps de prêt sur BSC comme Venus et Fortube.
  • DEX et dApps de liquidité: Ces dApps vous permettent d'échanger des jetons et de gagner du revenu passif en fournissant des liquidités décentralisées aux pools pour recevoir en échange des jetons natifs du protocole. La plus populaire dans BSC, c'est PancakeSwap, qui ressemble beaucoup à Uniswap, la DEX (plateforme d'échange décentralisée) la plus connue sur Ethereum, ou BakerySwap. Les fournisseurs de liquidités sont un exemple de dApps où les frais sont une variable critique, à cause de la fréquence d'interaction avec la blockchain. Les développeurs de PancakeSwap ont dit que les frais conséquents de la blockchain Ethereum ont été le principal facteur derrière l'établissement de leur protocole sur BSC.
  • DApps d'agrégation: Aussi appelées coffre-forts, elles permettent de staker ou d'investir vos stablecoins ou autres cryptoactifs puis d'accéder au revenu passif d'autres protocoles DeFi et à d'autres stratégies plus complexes. FryWorld et beefy.finance sont deux exemples de coffre-forts sur BSC.

Malgré la présence de dApps similaires sur BSC, il faut remarquer que leur liquidité reste bien inférieure à celle sur Ethereum, au point qu'il y a moins de pairs avec lesquels échanger et qu'en cas de déclin du marché, la possibilité de retirer les fonds sera inférieure. De plus, les dApps Ethereum mentionnées plus haut existent depuis plus longtemps, ce qui signifie que leur logique économique et leur technologie est éprouvée, ce qui est capital dans un milieu à haut risque comme la DeFi.

Si vous voulez en apprendre davantage sur le gain de revenu passif, veuillez consulter notre guide du débutant sur les revenus passifs, sur le blog de SwissBorg.

Conclusion

Les congestions du réseau Ethereum ont conduit à la création de blockchains concurrentes (BSC, Polkadot, Tron, entre autres) proposant une vitesse supérieure et des coûts inférieurs, afin de se positionner comme blockchain de référence qui permettra la révolution de la DeFi. C'est bon signe pour l'écosystème de blockchain, car cela nourrit l'innovation et pousse les acteurs déjà en place à s'améliorer.

Binance Smart Chain proposera elle aussi de nouvelles capacités de staking permettant aux détenteurs de jetons BNB de gagner un revenu passif, ce qui engendrera une utilité accrue pour le jeton de Binance (qui est disponible sur la SwissBorg app !).

Étant donné que BSC est plus rapide et affiche des frais inférieurs et au vu de sa conception intelligente, de l'attraction créée par le grand nombre d'utilisateurs sur Binance ainsi que de la détermination et la productivité des développeurs au sein de l'écosystème Binance, BSC est capable de venir défier Ethereum et connaîtra sans doute une croissance rapide dans les mois qui viennent.

L'arrivée d'Ethereum 2.0 et ses améliorations technologiques attendues pourrait rendre ces blockchains concurrentes moins populaires, si Ethereum 2.0 parvient véritablement à atteindre ses objectifs. Si ce n'est pas le cas, la popularité de BSC pourrait bien ne cesser de grandir durant plusieurs années, ce qui pousserait le jeton BNB à la hausse.

Tous les jetons mentionnés dans cet article (Ethereum, BNB, DAI, USDC, Compound et AAVE) sont disponibles à l'achat sur l'application SwissBorg.

Vous pourriez aussi aimer